“Precious” remporte le prix du public au FIFT et deux Québécois sont honorés

De Cassandra Szklarski (CP) – Il y a quelque mois

TORONTO “Precious”, un film qui raconte l’histoire d’une adolescente abusée, a remporté, samedi, le prix du public du Festival international du film de Toronto (FIFT) où deux Québécois ont été honorés, alimentant les prédictions à l’effet que ce long métrage est destiné à mériter un Oscar.

Le prix du meilleur film canadien a quant à lui été accordé à “Cairo Time”, de la réalisatrice torontoise Ruba Nadda.

Tiré du roman “Push” de l’auteure Sapphire, “Precious” raconte l’histoire d’une adolescente afro-américaine mise enceinte pour la deuxième fois par son père. Le film réalisé par Lee Daniels met notamment en vedette Gabourey (Gabby) Sidibe, Mo’Nique, Lenny Kravitz et Mariah Carey. Tyler Perry et Oprah Winfrey en sont les producteurs exécutifs.

“Precious” avait également été acclamé au début de l’année lors du Festival du film de Sundance et avait remporté le prix du jury ainsi que celui du public.

Le co-directeur du festival de Toronto, Piers Handling, estime que les raisons du succès de “Precious” s’apparentent à celles qui avaient permis à “Slumdog Millionaire” de rafler de nombreux prix l’an dernier.

Selon M. Handling, les gens veulent voir de vraies histoires concernant de vraies personnes qui sont mises à l’épreuve et qui parviennent, au bout du compte, à triompher des obstacles.

“Precious”, qui a mérité un prix en argent de 15 000$, devrait être présenté dans les salles de cinéma canadiennes à compter du 20 novembre. Ruba Nadda a quant à elle empoché la somme de 30 000$ pour “Cairo Time”.

Le Québécois Alexandre Franchi, a mérité le prix du meilleur premier long métrage canadien, et un chèque de 15 000 $, pour son film “The Wild Hunt”, un film qui raconte l’histoire d’un jeu de rôles grandeur nature. Un autre représentant de la Belle Province, Pedro Pires, a reçu le prix du meilleur court métrage canadien, et 10 000 $, pour “Danse Macabre”, inspiré d’un concept de Robert Lepage.

“The Young Victoria” du Québécois Jean-Marc Vallée a clôturé le festival du film de Toronto, samedi.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: